Dîtes-donc les ami(e)s, il y a peu, j'ai découvert que sur Facebook, il y avait un groupe qui s'appelait "Je me couche tard sans raison".

Alors là, ça a fait tilt direct! Serait-ce un groupe de noyautes?

En fait, je ne suis pas allée vérifier, si ça se trouve c'est un groupe où les gens vont à des soirées, mais en fait la soirée est naze et du coup, la soirée est perdue, donc, on s'est "couché tard sans raison". Bref, pas du tout un groupe de noyaux.

Mais qu'importe. Je me suis surtout interrogée sur le fait que "c'est dingue ça alors", il m'arrivait souvent de me dire que la veille je m'étais couchée tard sans raison, et je me suis demandé si ce n'était pas un truc de noyaute ça: le temps passe, la noyaute s'active, certes, mais à quoi???

Donc, j'ai étudié le mécanisme de la soirée sans raison. Et là, il m'est apparu qu'elle fonctionnait à partir d'un schéma très simple dont je vous livre la formule secrète:

"Tiens et si" + action + "vite fait"

Exemple le plus massue:
"Tiens et si je vérifiais ce truc sur internet, vite fait?"

Ohoh, mais alors là, grave erreur petite noyaute, cette phrase signe l'arrêt de mort d'une soirée qui aurait pu être remplie de choses intellectuelles et épanouissantes.

Car bien entendu, ce qu'il se passe au final c'est que 2h et demi après, vous êtes ENCORE sur internet à vérifier des TONNES de trucs, qui n'ont plus rien à voir avec la quête initiale, souvent d'une importance quand même relativement faible, et que "ah tiens il est minuit? Bon allez, au lit".
Une fois sous la couette, l'heure du mini-bilan: beurk, quelle sale soirée, vous avez des yeux de rat de labo et impossible de s'endormir direct.

Vous avez compris le truc?

ça marche aussi avec "Ah tiens, et si je rangeais ce tiroir, vite fait?"
Là, classique, 2h et demi après, on commence seulement à attaquer les armoires de la cuisine.
Au final: "ah tiens il est minuit? Zut, toute la maison est en bordel... Bon tant pis, au lit!"
L'horreur! car perspective d'une AUTRE soirée sans raison le lendemain pour tout ranger.

Il y en a plein d'autres, j'en ai à la pelle:  "ah tiens si je m'épilais les sourcils vite fait".
Héhé...
Pour faire court: dès que la pince à épiler entre en jeu, vous êtes foutue.
Et à minuit "Ah il est minuit? Bon, je ferai l'autre jambe plus tard".
Alors là vraiment c'est le comble de la soirée sans raison, un travail idiot de fourmi (ou de titan) avec en prime la touche "semi-gorille".

Je n'ai pas la télé mais je pense que ça marche aussi avec "ah tiens si je regardais ce qu'il y a à la télé vite fait?"

Tout ça pour vous apprendre à vous méfier de cette petite phrase anodine qui peut, à minuit, vous faire prendre conscience que vraiment, vous avez perdu votre soirée, et que vraiment, là, vous êtes une mollasse.

Surtout, la ruse de la noyaute, c'est d'avoir sous le coude, une activité classe à refourguer, lorsque le lendemain on vous demande "Et t'as fait quoi hier soir?" (Il est bien sûr hors de question de dire la vérité, ou PIRE! de répondre par un fadasse "euh, ben rien de spécial")

(Note à ceux qui me connaissent: je ne mens pas tout le temps quand même sur mes activités du soir...)

Allez, bonne soirée...

Poulette