Les amis,

Le post de Mimolette juste en dessous, plus ce qui vient de m'arriver dans le quart d'heure qui vient juste de s'écouler, m'incite à créer une nouvelle rubrique qui s'appelle "Nos Victoires".

Bon alors l'idée est simple: raconter nos petites victoires. Et dieu sait si pour une noyaute, une victoire c'est:
-rare
-bon

Alors bien sûr, les victoires les plus intéressantes seront celles pour lesquelles on a déjà perdu une bataille, mais là, on gagne la guerre, vous voyez? Par exemple, quand Mimolette passera au tableau, elle pourra faire un super post.

Bon alors rapidou, je vous annonce que cet aprèm j'ai mis un pied (et le reste) chez M.A.C! Et j'ai même acheté un truc, même deux!!
Je me réjouissais d'avance en pensant que j'allais faire un post "Victoire"...Mmh, c'était si doux cette pensée... Après des mois, je parvenais enfin à surmonter ma mollasserie. Pour les retardataires: cliquez là.

Vous saisissez le nouveau principe de cette rubrique?

Cependant, mon histoire, c'est comme les contrats de téléphone: il y a trois lignes pour dire un truc génial, et ensuite il faut lire l'astérisque et en tout tout petit des kilomètres de conditions et autres restrictions.

Mon astérisque à moi la voici (même une victoire de noyaute nous rappelle que nous sommes noyautes):

Je demande un blush. Le vendeur me dit "oh, prenez celui-là, c'est notre best-seller, il va parfaitement aux filles qui ne savent pas trop quoi mettre, 11 mois par an, ça va avec tout"

Ahah, il avait flairé la bonne moyenne, la bonne simplette que je suis. Cf là.

Bon. Il m'indiquait clairement par ce blush, que je ne sortais pas du lot.

Ensuite je demande un mascara, mais un qui ne fait pas trop ci, et surtout pas trop de ça, tout en étant pile comme ça. Plus précis, tu mourrais.
Et là, que me sort-il??
"Ben prenez celui-là, c'est notre best-seller, il va à tout le monde"

Je tente un "oui, mais alors plutôt noir ou marron parce que mes yeux..." (je suppliais intérieurement qu'il regarde un peu ma tête et me donne un conseil per-son-na-lisé.)
Il me coupe et me dit "mais le noir c'est très bien, de toute façon le marron, c'est comme du noir, personne ne verrait la différence"

Et hop, il me refile son mascara "tout le monde a le même".

Bon. Alors certes je suis passée chez MAC, mais la victoire n'était pas si éclatante que je l'aurais souhaité.

Poulette